Que signifie le terme “rétrofit / retrofitting” ?

Le mot retrofit est dérivé du mot latin “retro” (à l’envers) et de l’anglais “to fit”. Le terme est aussi parfois connu sous le nom de “actioning”. Le réaménagement numérique consiste à équiper des machines, des installations et des équipements déjà existants de composants modernes, tels que des capteurs de pointe. Les anciennes installations sont adaptées à l’état de l’art. L’avantage est que les machines, les systèmes et les équipements ne doivent pas être achetés entièrement neufs. Dans la plupart des cas, un nouvel achat est plus coûteux qu’une modernisation.

Le rôle du retrofitting dans l’industrie 4.0

L’expression “industrie 4.0” fait beaucoup parler d’elle dans le domaine de la numérisation. Mais qu’est-ce que cela signifie exactement quand on parle d’industrie 4.0 ? L’industrie 4.0 fait référence à l’usine pilotée par les données, alimentée par l’intelligence artificielle (IA) et mise en réseau (également appelée “usine intelligente”). Les principes fondamentaux de l’industrie 4.0 sont les suivants :

  • Les personnes, les machines et les autres objets du monde physique et virtuel (Internet des objets) sont mis en réseau les uns avec les autres.
  • Les données analysées et évaluées par les outils et les systèmes devraient accroître l’efficacité et la flexibilité de la production.
  • Les tests virtuels avant la production réelle ont pour but d’améliorer la qualité du produit et de permettre une mise sur le marché plus rapide.
  • Grâce à la fabrication, la planification et la maintenance assistées par l’IA.

L’industrie 4.0 signifie en définitive que les processus traditionnels sont fusionnés par la numérisation. Cela crée des chaînes de valeur intelligentes. Elles commencent par le développement, passent par la fabrication, l’assemblage, la livraison des produits, la maintenance et se terminent par le recyclage. Pour l’industrie 4.0, le réaménagement est une approche importante pour intégrer les systèmes existants dans la stratégie denu mérisation d’une entreprise.

Quelles sont les caractéristiques de l’industrie 4.0 et qu’est-ce qui la distingue ?

L’usine intelligente est au cœur de l’industrie 4.0. L’objectif est de créer une production dans laquelle les personnes, les machines, les produits et les usines s’organisent et communiquent entre eux de manière indépendante. Les éléments suivants sont caractéristiques de l’industrie 4.0 :

Quel est le lien entre le rétrofit et l’industrie 4.0 ?

L’IdO joue également un rôle important dans la mise à niveau. Les données et la mise en réseau des machines grâce à l’internet des objets sont à la base de la numérisation et de l’industrie 4.0. De nombreuses entreprises craignent encore que la numérisation n’entraîne l’achat de trop de nouvelles installations et machines pour la production. Comme indiqué plus haut, dans de nombreux cas, il n’est même pas nécessaire d’acheter de nouvelles machines et de nouveaux systèmes grâce au rétrofit. En adaptant une machine existante, celle-ci peut communiquer avec d’autres grâce aux dernières technologies et peut également être mise en réseau les unes avec les autres. Cela crée la base de l’industrie 4.0 sur la base de l’internet des objets.

Quand une modernisation numérique est-elle possible ?

Le rééquipement peut généralement être effectué sur n’importe quelle machine. Qu’il s’agisse d’une vieille machine ou d’un vieux système, l’âge et la durée de vie de la machine importent peu. De nombreux fabricants ont reconnu l’énorme potentiel du rééquipement et proposent des composants pour le rééquipement. En principe, le rééquipement nécessite de nouveaux matériels et logiciels dans le domaine des capteurs et de la communication. La question de savoir si une rénovation est toujours judicieuse en termes de coûts doit être clarifiée au préalable au moyen d’une analyse coûts-avantages.

Ce qu’il faut prendre en compte lors d’un réaménagement

Outre l’analyse coûts-avantages que nous venons d’évoquer et qui doit être effectuée avant une rénovation ou une nouvelle acquisition, d’autres questions doivent être clarifiées au préalable :

  • À quoi ressemblent les interfaces existantes ?
  • Les protocoles nécessaires à la mise en réseau sont-ils compatibles entre eux ?
  • Des canaux de communication appropriés sont-ils en place ?
  • Faut-il utiliser des capteurs avec interface sans fil intégrée ou des capteurs filaires ?

Comment fonctionne une mise à niveau numérique ?

Tout d’abord, il faut analyser les processus existants et le fonctionnement des machines. Il convient de se demander si les machines existantes offrent les conditions préalables ou les performances requises pour la numérisation. En fonction de ces résultats, on peut voir quel matériel et quel logiciel sont nécessaires.

Lorsque tous les systèmes qui doivent être modernisés ont été localisés, les systèmes concernés sont modernisés. Il se peut que seule une partie des travaux de modernisation nécessaires puisse être réalisée dans l’exploitation elle-même. L’étape suivante consiste à fournir la technologie nécessaire pour que les machines soient mises en réseau les unes avec les autres. Dans la dernière étape, les capteurs requis sont installés et intégrés dans la communication. Les données fournies par la machine et les capteurs sont ensuite collectées par le logiciel de contrôle ou de surveillance. Désormais, les données sont analysées et les processus de production sont intégrés numériquement.

Quels sont les avantages de la modernisation ?

La rénovation présente de nombreux avantages par rapport à une nouvelle acquisition, mais aussi des avantages généraux

En outre, les entreprises bénéficient de la disponibilité de nouvelles pièces. Si les pièces de rechange pour les anciens modèles sont généralement plus difficiles à obtenir, les nouveaux éléments de machine sont produits plus souvent et peuvent donc être commandés plus facilement. En outre, les caractéristiques essentielles des plantes, telles que la fonctionnalité, la productivité et généralement aussi la qualité, peuvent être optimisées et augmentées.

Bien entendu, il faut tenir compte du fait que toutes les machines ne peuvent pas être mises à jour. En collaboration avec un spécialiste, il est possible d’évaluer individuellement l’utilité d’un réaménagement. En outre, les règles de sécurité doivent toujours être vérifiées et adaptées sur la base de la situation juridique (sécurité des machines, protection des employés).

Quelle est la marche à suivre ?

Une approche systématique est essentielle lors de la mise à niveau d’une machine. Au début, une analyse détaillée est nécessaire. Il s’agit notamment de répondre aux questions suivantes : quels sont les objectifs poursuivis, comment les atteindre et quelles sont les informations concrètes nécessaires pour atteindre l’objectif ? Les informations sur l’utilisation de la machine, la consommation d’énergie, le programme ou l’état de la machine jouent un rôle essentiel.

Outre les avantages financiers frappants qui résultent d’une mise à niveau, les effets d’économie des ressources, comme la suppression de la formation du personnel qui prend beaucoup de temps, sont des critères décisifs qui parlent en faveur de la modernisation. Avant de procéder au réaménagement, la faisabilité est clairement vérifiée et des objectifs intelligents sont ensuite définis. Il n’est donc pas toujours nécessaire d’acheter de nouveaux systèmes coûteux et il est possible d’allonger la durée de vie des systèmes efficaces avec relativement peu d’efforts.

Découvrez notre solution de connectivité FORCAM FORCE EDGE et comment elle peut extraire les données des anciens équipements pour numériser votre production. Faites confiance à la technologie moderne pour votre machine existante.

Votre contact

Si vous souhaitez en savoir plus sur les solutions MES et sur les solutions de connectivité machines et de collecte de données de production de Forcam, n’hésitez pas à nous contacter par e-mail à l’adresse suivante : christophe.rebecchi@forcam.com

Christophe bénéficie de plus de 30 ans d’expérience en direction commerciale et direction générale pour des éditeurs de logiciels internationaux de premier plan opérant sur le marché de la transformation digitale et de l'automatisation des processus. Christophe a dirigé les filiales françaises d’éditeurs de logiciels comme ReadSoft, Trintech, Winshuttle et Automation Anywhere, avant de prendre la Direction Générale de l’éditeur de solutions MES Forcam pour la France et les pays Francophones.

Christophe Rebecchi

Managing Director at FORCAM

christophe.rebecchi@forcam.com
Nouvelle étude de cas sur la connexion des machines dans notre médiathèque             apprendre plus